Notre secteur : les TIC

Le secteur en un coup d’œil

Le secteur des TIC… une véritable locomotive pour l’économie du Québec

  • 5,1 % du PIB
  • 132 000 emplois
  • Chiffre d’affaires : 34,5 G$ (2009)
  • Le secteur le plus actif en R-D industrielle au Québec : 20 % des dépenses totales en R-D industrielle et 26 % du personnel en R-D industrielle (2009).

Notre secteur d’intervention : les TIC

Les technologies de l’information et des communications (TIC) sont des dispositifs et des systèmes composés de matériaux et de logiciels qui améliorent nos interactions les uns avec les autres, ainsi qu’avec le monde qui nous entoure… à la maison, au bureau ou à  l’hôpital; en voyage par avion, en train ou en automobile; lorsque nous assistons à un concert de rock, jouons à un jeu vidéo ou visitons une réserve naturelle.

Les TIC permettent de recueillir, stocker, traiter, transmettre et présenter de l’information ainsi que des services dérivés. L’action de Prompt cible l’ensemble du secteur des TIC, du matériel au logiciel, et autant au niveau des composantes, qu’au niveau des réseaux et des applications. Ceci permet à Prompt de créer des masses critiques de projets au sein de marchés verticaux spécifiques (ex. : santé, sécurité, etc.) dont dépendent de plus en plus les chaînes de valeur de l’industrie. Ces sous-secteurs des TIC sont :

• La microélectronique — la conception et la fabrication de minuscules composantes électroniques à base de semi-conducteurs
• La photonique — la génération et le contrôle de la lumière pour des applications diverses
• Les technologies sans-fil — le défi de transmettre et de recevoir de l’information par le spectre électromagnétique
• Les réseaux et les services de télécommunications — la configuration du matériel de communication et les applications qui en découlent
• Le logiciel — les programmes et les langages symboliques définissant les opérations du matériel afin de créer une myriade d’applications complexes dans plusieurs contextes d’activité humaine
• Le multimédia — les combinaisons de textes, sons, images, animations et contenus interactifs

Aujourd’hui, le secteur canadien des TIC représente plus de 30 000 entreprises (principalement des petites et moyennes entreprises) qui génèrent un revenu de 140 G$. Ces entreprises emploient plus de 500 000 personnes, dont plus de 40 % détiennent un diplôme universitaire. Ainsi, le secteur canadien des TIC ne se contente pas de créer de nombreux emplois, mais contribue aussi de façon substantielle au produit intérieur brut de notre pays. En 2007, les entreprises du secteur des TIC ont contribué à la production totale du Canada à hauteur de 57 G$ et ont dépensé plus de 6 G$ en R-D, soit plus d’un tiers des dépenses de recherche et développement des entreprises privées de tout le Canada.

Le Québec est l’un des centres nerveux de l’innovation des TIC, avec près de 7 800 établissements qui emploient environ 132 000 personnes, investissent annuellement 947 M$ en R-D (2007), et génèrent des recettes de 34,5 G$. Ces entreprises ont exporté à chaque année plus de plus de 5 G$ de produits TIC au cours des cinq dernières années. Avec 17 universités réparties dans tout le Québec, la province bénéfice d’un important bassin d’universitaires talentueux qui stimulent la croissance du secteur. D’autre part, le Québec bénéficie d’un puissant écosystème de l’innovation soutenu par les laboratoires du gouvernement, les agences de l’innovation, et des consortiums de R-D tels que Prompt.

Non seulement les innovations apportées par le secteur des TIC au Canada bénéficient directement à l’économie en termes de ventes et d’emplois, mais elles sont aussi, indirectement, un puissant moteur de croissance économique et de progrès humain par le biais de la convergence technologique.

Ces systèmes convergents sont compatibles avec des applications dans tous les domaines, comme l’illustrent les exemples suivants :

• Sciences de la vie : dispositifs de diagnostic, dispositifs sans fil pour la surveillance physiologique des patients, bioinformatique pour la cartographie du génome humain
• Aéronautique : avionique et systèmes de contrôle avancés du trafic aérien
• Arts et divertissement : jeux vidéo, applications multimédias numériques de prochaine génération disponibles « sur demande » et de plus en plus interactives
• Environnement : des technologies de l’information qui améliorent l’efficacité énergétique et réduisent les émissions de gaz à effet de serre
• Énergie : installations de comptage intelligentes pour la gestion de l’énergie
• Télécommunications : téléphones cellulaires et assistants numériques personnels; réseaux optiques adaptés à la vidéoconférence pour l’enseignement à distance; technologies Wi-Fi
• Défense : surveillance en temps réel et systèmes de communication militaires
• Industrie automobile : navigation par GPS et systèmes d’intervention d’urgence

Ces technologies créent un monde plus intelligent, plus interactif et plus connecté, ainsi qu’une économie plus forte.